Omar Seddique Mateen était musulman pratiquant, a assuré Sitora Yusufiy. Mais elle raconte ne l'avoir jamais entendu faire l'apologie du terrorisme. "Il n'y avait absolument aucun signe" que ses amis soient des radicaux lorsque le couple vivait à Fort Pierce, en Floride, a-t-elle encore précisé. Le suspect a été arrêté en possession d'un arsenal qu'il aurait pu utiliser pendant la marche des fiertés de la cité des anges. Cette arrestation est survenue le jour où l'attentat d'Orlando, pire tuerie aux Etats-Unis depuis le 11 septembre, a visé une boîte de nuit gay, faisant au moins 50 morts et 53 blessés. Dans un premier temps, la chef de police de Santa Monica Jacqueline Seabrooks a déclaré sur Twitter que le suspect, James Howell, 20 ans, "voulait causer des dégâts pendant la Gay Pride". Mais l'information a été infirmée dans la foulée: le jeune homme aurait simplement dit qu'il comptait "assister à l'évènement". collier infini pas cher
Jacqueline Seabrooks a également précisé qu'il n'y avait "pas de lien connu avec les événements" d'Orlando.Santa Monica est une localité de bord de mer qui jouxte Los Angeles, où quelque 400 000 personnes étaient attendues à la Gay Pride avant l'annonce de la fusillade d'Orlando.Dans un communiqué la police de Santa Monica a donné des détails sur l'arrestation: James Howell, un jeune homme aux cheveux auburns et yeux clairs selon une photo diffusée par la police, a été interpelé à 5h du matin. Il aurait frappé à la porte et la fenêtre d'un résident de ce quartier qui aurait appelé la police, craignant un "rodeur"."Trois fusils d'assaut, des chargeurs de munitions à haute capacité" ainsi "qu'un seau contenant environ environ 18 litres de produits chimiques capables de former un explosif improvisé" ont été "retrouvés dans le véhicule d'Howell", immatriculé de l'Etat d'Indiana (nord des Etats-Unis), poursuit le communiqué de la police de Santa Monica.La police du comté de Los Angeles avait assuré qu'elle était "pleinement préparée" à répondre à une attaque comme celle qui a eu lieu en Floride "si besoin" et que pour le week-end de la Gay Pride, le nombre d'agents des forces de l'ordre déployés "a été renforcé". "Trois fusils d'assaut, des chargeurs de munitions à haute capacité" ainsi "qu'un seau contenant environ 18 litres de produits chimiques capables de former un explosif improvisé" ont été "retrouvés dans le véhicule de James Howell", immatriculé dans l'Indiana, selon la police de Santa Monica. collier prénom pas cher Les forces de l'ordre ont dans un premier temps affirmé sur Twitter que le suspect avait déclaré vouloir "causer des dégâts" pendant la Gay Pride de Los Angeles. La police a toutefois précisé ultérieurement que l'homme avait simplement indiqué avoir l'intention d'assister à la parade, sans avoir formulé l'intention de commettre une attaque.Le Sénat à majorité de droite entame lundi l'examen du projet de loi travail auquel il entend donner un coup de barre libéral, à la veille d'une manifestation nationale contre le texte à Paris que la CGT promet "énorme".Les sénateurs examineront jusqu'au 24 juin le projet de loi que le gouvernement avait fait adopter à l'Assemblée nationale via le 49-3. Au Sénat, où cette arme constitutionnelle ne peut pas être brandie, un vote solennel est programmé le 28 juin.Le texte fera ensuite l'objet d'une commission mixte paritaire Assemblée/Sénat chargée de trouver un accord. En cas d'échec, attendu, c'est l'Assemblée nationale qui aura, in fine, le dernier mot. personnalisé collier pas cher
Le Premier ministre Manuel Valls y utilisera très probablement à nouveau le 49-3.Le Sénat va maintenir le principe contesté d'inversion de la hiérarchie des normes, avec primauté de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche (article 2). Cette disposition qui divise tant la gauche a provoqué la colère de la CGT et est devenue le catalyseur des grèves et manifestations qui secouent la France depuis plus de trois mois.Dans un tweet, le milliardaire, qui prône l'interdiction d'entrée sur le territoire américain à tous les musulmans, remercie les gens qui le "félicitent d'avoir eu raison sur le terrorisme islamique radical". "Mais je ne veux pas de félicitations, je veux de la vigilance et de la sévérité. Il nous faut être intelligents!", écrit le candidat sur Twitter.L'attentat, rapidement revendiqué par Daesh, a été attribué à Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane, âgé de 29 ans, vivant en Floride.