Sidérant. Rome, poussée par la Curva Sud, arrive pourtant encore à être dangereuse par Perotti, qui, après un centre de Peres, est à deux doigts d'égaliser (59e). Džeko doit, lui, sortir pour Iturbe peu avant l'heure de jeu. Mais Porto a aussi beaucoup plus d'espaces et les exploite sans trembler. Layún, lancé en profondeur sur le côté droit, évite la sortie complètement foireuse de Szczęsny pour conclure du pied droit dans le but vide (73e, 0-2). La Louve est à terre, ne reste plus qu'à l'achever. Ce que va faire avec brio Corona, d'un missile du gauche dans la lucarne de Szczęsny (0-3, 75e). Ralph Lauren pas cher
Rideau. Trop friable mentalement, la Roma ne verra pas la C1. Une compétition que Francesco Totti, qui a annoncé que la saison 2016-2017 serait sa dernière avec la Roma, ne jouera donc plus jamais. Triste, vraiment.Après avoir découvert, il y a deux ans, la phase de poules de Ligue des champions, le stade Santiago Bernabéu et Anfield Road, les supporters de Ludogorets vont pouvoir y goûter à nouveau cette saison. Le champion de Bulgarie en titre a fait le plus dur en marquant ce but à l'extérieur, par l'intermédiaire de Vura qui profite d'une mauvaise relance du défenseur tchèque Limberský. Avec le 2-0 du match aller, ce but a scellé la qualification bulgare. Polo Ralph Lauren pas cher Pourtant, rien n'a été facile dans ce match pour Ludogorets, tant il a été dominé par le Viktoria Plzeň. Les Tchèques avaient parfaitement débuté leur rencontre en ouvrant le score sur corner par Ďuriš (7e), Michal, pas Romain. Pas démoralisés par l'égalisation de Vura, les hommes de Pivarnik ont touché le poteau sur une frappe de Bakos (35e), avant de croire à la qualif avec ce but de la tête de Mateiu (64e). Malgré une grosse domination, les Tchèques n'ont pas réussi à inscrire les deux autres buts nécessaires et ne joueront pas une troisième phase de poules de Ligue des champions. Les Bulgares se sont même payé le luxe d'égaliser dans les dernières secondes par un joueur bien connu en Ligue 1 : Claudiu Keșerü, qui met une belle frappe enveloppée en lucarne (95e). Le Celtic s'est fait très très peur. Bousculés par l'Hapoël Beer Sheva, sifflés par les supporters, qui n'ont pas apprécié le coup des drapeaux palestiniens au Celtic Park lors du match aller, les hommes de Brendan Rodgers se sont inclinés 2-0 sur la pelouse de Beer Sheva. Chemise Ralph Lauren pas cher
Grâce à leur avantage du match aller (5-2), les Écossais retrouveront la phase de groupes de Ligue des champions, après avoir échoué à deux reprises en barrages. Tombeur de l'Olympiakos au troisième tour préliminaire, le champion d'Israël en titre était à un but de réaliser le plus gros exploit de son histoire. Voir galerie Le Celtic passe dans la douleur, Ludogorets et le Legia … Bilan de la soirée de Ligue des champions : le match aller est le plus important des deux rencontres … Plus entreprenants que les Écossais, les Israéliens auraient pu ouvrir la marque dès la 15e minute, mais Radi a vu son penalty, mal tiré, arrêté par Gordon. Pas de quoi plomber le moral des joueurs qui ont marqué quelques minutes plus tard sur une tête de l'ancien Auxerrois, Ben Sahar, tout juste entré en jeu. Face au Celtic qui se contentait de défendre en attendant de jouer les contres, les Israéliens ont doublé la mise au retour des vestiaires (48e) à la suite d'une grosse boulette du gardien écossais qui relâche la balle au contact de son défenseur Janko. À l'affût, Hoban a pu pousser la balle au fond des filets. Poussés par le public qui scandait " Hoban is on fire ", les Israéliens ont poussé jusqu'au bout, en vain.